Gestion des déchets dans les outre-mer : la cote d’alerte est atteinte, voire dépassée.

Rapport_Dechets_format_Presse_V3

Le défi des déchets confronte les outre-mer à une urgence sanitaire et environnementale de plus en plus forte. Un rattrapage rapide et massif est indispensable pour préserver ces territoires et les populations, et pour poser les bases d’un virage réaliste vers l’économie circulaire.

Pour y parvenir, la politique de gestion des déchets doit être adaptée aux contraintes des territoires ultramarins. Dans ce rapport nous présentons les actions à mettre en oeuvre pour impulser une nouvelle dynamique.

Faire des outre-mer de véritables points d’appui de notre stratégie nationale de défense.

Hier après-midi se tenait au Sénat un débat sur la place des outre-mer dans la stratégie maritime nationale. L’occasion pour moi d’intervenir sur la place que nous voulons donner à nos outre-mer dans les enjeux géopolitiques auxquels nous devons aujourd’hui faire face. 

Continuer la lecture de « Faire des outre-mer de véritables points d’appui de notre stratégie nationale de défense. »

Cohésion, performance, rayonnement : quels tremplins pour le sport en outre-mer?

L’échéance olympique et paralympique de Paris 2024 et la stratégie nationale à mettre en œuvre dès à présent pour remplir les objectifs de performance assignés ont conduit la Délégation sénatoriale aux outre-mer, dès sa reconstitution consécutive au renouvellement sénatorial, à se préoccuper de la place faite aux outre-mer dans cette feuille de route et des opportunités à saisir pour dynamiser le levier que constitue le sport en réponse aux multiples enjeux de cohésion sociale, de développement et de rayonnement.

La Délégation a donc souhaiter mener une étude, pour la conduite de laquelle j’ai été désignée rapporteure, aux côtés de Catherine Consonne, sénatrice de Martinique, Viviane Mallet, sénatrice de La Réunion et Lana Tetuanui, sénatrice de la Polynésie française.

Continuer la lecture de « Cohésion, performance, rayonnement : quels tremplins pour le sport en outre-mer? »

POSEI : un programme essentiel pour les Outre-mer dont le niveau de financement doit être maintenu

Au sein de la délégation sénatoriale aux outre-mer, nous avons auditionné , le 21 juin dernier, différents organismes sur le financement du programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité (POSEI).

Le programme POSEI a été créé pour les départements et régions d’outre-mer français (Guadeloupe, Martinique, Guyane française, La Réunion et, depuis 2014, Mayotte) en 1989. Il a été introduit en 1991 pour les îles Canaries, les Açores et Madère. Son objectif est d’améliorer la compétitivité économique et technique des filières agricoles en tenant compte de leurs handicaps géographiques et économiques, notamment de l’éloignement, de l’insularité, de la faible superficie, du relief et du climat difficile, de la dépendance économique vis-à-vis de certains produits d’importation et de la concurrence internationale.

C’est donc un programme essentiel pour les Outre-mer. Continuer la lecture de « POSEI : un programme essentiel pour les Outre-mer dont le niveau de financement doit être maintenu »

Étude sur la jeunesse des outre-mer et le sport

Dans le cadre de son étude, la délégation sénatoriale aux outre-mer a auditionné Mme Annick Girardin en clôture d’un vaste cycle d’auditions et de visioconférences avec les outre-mer et à la suite d’un déplacement aux Antilles et en Guyane.

Vous pouvez retrouver mon intervention dans cette vidéo :

Ma proposition de résolution européenne devenue résolution du Sénat !

Le 22 novembre dernier le Sénat a adopté la proposition de résolution européenne dont je suis co-auteure, relative aux normes agricoles et à la politique commerciale européenne appliquées aux régions ultra-marines.

Le secteur agricole constitue un pilier essentiel de l’économie des outre-mer et un levier clef de leur développement endogène. L’architecture de la réglementation phytosanitaire au sens large de l’Union européenne est faite pour les conditions tempérées de l’Europe continentale et ne tient pas compte des caractéristiques de l’agriculture en milieu tropical. S’appuyant sur les travaux de la Délégation à l’Outre-mer sur l’inadaptation des normes agricoles et de la politique commerciale européenne aux spécificités des régions ultrapériphériques (RUP), nous avons ainsi déploré que les RUP restent dans l’angle mort des instances européennes. 
Continuer la lecture de « Ma proposition de résolution européenne devenue résolution du Sénat ! »