Les retraites sur le bureau du ministre

La délégation audoise reçue dans le bureau du ministre. Photo DDM
La délégation audoise reçue dans le bureau du ministre. Photo DDM

L’Audois Jacques Serre, président départemental et régional du Syndicat des exploitants agricoles ; la sénatrice Gisèle Jourda, qui a œuvré pour ce rendez-vous ; Aude Fernandez, spécialiste du droit social à la FNSEA ; Robert Verger, président de la commission sociale et vice-président de la FNSEA, viennent d’être reçus au ministère de l’Agriculture par Stéphane Le Foll. L’objet de cette rencontre était le sujet des petites retraites agricoles des chefs d’exploitation et de leurs conjoints à carrière complète. «Pour information, une retraite moyenne de chef d’exploitation est de 854 € par mois brut, quand le seuil de pauvreté est de 987 € par mois», rappelle M. Serre… Lire la suite ici

Interprétation de la loi NOTRe : ma question au gouvernement

Je participais ce mardi 26 janvier 2016 à la séance des questions orales au gouvernement  au Sénat. À cette occasion, j’ai souhaité interroger André VALLINI, Secrétaire d’État à la Réforme territoriale au sujet de la fusion programmée des EPCI, Etablissements publics de coopération intercommunale (communautés de communes, agglos.). Continuer la lecture de « Interprétation de la loi NOTRe : ma question au gouvernement »

Économie du sucre : les graves conséquences des accords commerciaux conclu par l’Union européenne

La résolution européenne dont je suis l'auteure sur les effets des accords commerciaux sur le sucre dans les Outre-mer
La résolution européenne dont je suis la co-auteure sur les effets des accords commerciaux sur le sucre dans les Outre-mer

Le 14 janvier dernier, j’ai présenté en Commission des Affaires européennes une proposition de résolution européenne sur la politique commerciale de l’Union en matière d’économies sucrières.

Il s’agissait en effet de dénoncer les effets des accords commerciaux conclus par l’Union européenne sur les économies sucrières et la filière de la canne des régions ultramarines.

Le 4 août dernier, l’Union européenne et le Vietnam ont conclu un accord de libre-échange. Globalement, la France peut se féliciter du bon équilibre de ce texte en termes d’accès au marché, de marchés publics ou de protection des indications géographiques. Continuer la lecture de « Économie du sucre : les graves conséquences des accords commerciaux conclu par l’Union européenne »

Mes voeux pour la nouvelle année

Alors que les portes se referment sur une année 2015 empreinte de tragédie et de douleur suite aux abominables événements qui se sont abattus sur Paris au mois de Janvier et au mois de Novembre, je ne peux m’empêcher de penser aux victimes et plus particulièrement à leur famille.

Dans ce contexte si particulier d’état d’urgence, je souhaite une cohésion forte de nous toutes et de nous tous autour des valeurs fondatrices de notre République. La Liberté, l’Egalité, la Fraternité ne sont pas des vains mots. A nous de veiller à leur application au quotidien dans le respect et la tolérance, authentiques armes contre le racisme, le fanatisme et l’arbitraire.

C’est avec une indéfectible Espérance dans ces idéaux républicains, avec l’espoir d’une laïcité unificatrice que je vous souhaite, chères Audoises et chers Audois, les vœux les meilleurs pour 2016. Dans une sérénité retrouvée, puisse l’an nouveau concrétiser tous vos souhaits.

#NOUS SOMMES UNIS

Effroi, colère et détermination m’ont assaillie en ce vendredi 13. Vendredi de l’horreur où la démocratie a été la cible du fanatisme aveugle et fou. Envahie par l’émotion, mes pensées se dirigent vers les familles éprouvées qui pleurent leurs proches ou qui soutiennent leurs blessés. Face à ces attaques, nous résisterons et réagirons car être encore plus forts est une exigence. L’unité nationale doit nous guider pour répondre au terrorisme, le faire reculer, l’éradiquer.

Non, le terrorisme n’a pas sa place en France, il n’a pas sa place dans notre Europe ! Il n’a sa place dans aucune partie du globe. Ne cédons pas à ceux qui veulent détruire notre démocratie. Ne cédons pas à ceux qui veulent nous dresser les uns contre les autres en agitant racisme et communautarisme.