Mes voeux pour la nouvelle année

Chères Audoises, chers Audois,

L’année 2016 qui s’achève a connu de nombreux bouleversements tant au plan national qu’à l’échelle du monde. A nouveau, le terrorisme a frappé notre pays, le continent européen et l’ensemble du globe. Face à ces attaques, les Français poursuivent leur résistance en ne cédant ni à ceux qui veulent nuire, ni à ceux qui veulent dresser les uns contre les autres… Nous sommes forts de notre union et forts de nos différences.

Ce message, nous le porterons à nouveau en 2017, année aux multiples défis pour notre pays tant au plan local que national. Les élections présidentielle et législatives seront une nouvelle occasion de faire battre le coeur de notre démocratie. J’espère que nous la préserverons, tout comme nous préserverons notre modèle de cohésion sociale à l’instar de l’action du Président de la République conduite durant ses 5 années de mandat. Je souhaite que nous préservions également notre continent européen qui connaît de multiples agitations. Membre de la commission des affaires européennes, je continuerai à œuvrer pour une Europe puissante sur le plan mondial et humaine avec ses habitants et ceux qui fuient la guerre.

Les enjeux inhérents à notre Département continueront à être le cœur de mon action en soutien et aux côtés des élus municipaux, départementaux, régionaux et consulaires. En substance, je souhaite qu’en 2017 nous portions collectivement et à leur juste hauteur les valeurs essentielles que sont la liberté, l’égalité et la fraternité garanties par l’unité que confère la laïcité.

A chacune et chacun d’entre vous, j’adresse mes meilleurs vœux de bonheur et de santé !

Face à la crise démocratique, rendons le vote obligatoire !

Voting Seine-et-Marne, France

BSIP/UIG via Getty Images

Tribune sur HuffingtonPost.fr

Gisèle JOURDA (Sénatrice de l’Aude)

Dominique BAILLY (Sénateur du Nord)

 

Défiance envers les institutions, perte de confiance dans les hommes et femmes politiques, abstention spectaculairement croissante depuis 35 ans, difficultés voire incapacité à se reconnaître dans la représentation nationale et locale… ces éléments fragilisent les pouvoirs publics et concourent à la dégradation de notre démocratie. Justement, notre démocratie. À notre fierté de la savoir représentative se greffe souvent la gêne de lui apposer ce qualificatif. L’abstention ayant fait de lui un adjectif fantôme et désormais fantasmé, quelle est désormais sa raison d’être?

Forts de ce constat, allons-nous continuer à détourner le regard de cette question essentielle qu’est l’obligation de voter? Oui, le vote obligatoire est un serpent de mer parce qu’il implique une réforme globale de nos outils démocratiques et de notre conception de l’élection. Mais, à l’heure où le Parlement examine le projet de loi Égalité & Citoyenneté, qui a pour objectif la réaffirmation et le rassemblement autour des valeurs de la République, nous voulons agir pour faire de ce texte une réforme emblématique de ce quinquennat… Lire la suite sur Huffingtonpost.fr

Classe de Caunes-Minervois : la mobilisation a payé !

En février dernier, un comité technique spécial de l’Education Nationale avait annoncé la fermeture prochaine d’une classe de l’école élémentaire de Caunes-Minervois. Cette décision avait suscité l’émoi des acteurs locaux : équipe pédagogique, équipe municipale et habitants.

Alertée par M. ADIVEZE, Maire de la commune, j’avais immédiatement saisi la Ministre de l’Éducation nationale afin qu’elle procède à un examen attentif de la situation, et que les annonces du Comité technique spécial de l’Education nationale puissent évoluer favorablement.

Sur le fond, je lui avais exprimé mon profond désaccord au regard des récents efforts de la commune et de l’équipe pédagogique en faveur de l’environnement de travail des élèves. Sur la méthode, Je lui avais formulé mon étonnement et lui avais fait part de ma volonté de redonner tout son sens au triptyque parents/professeurs/élus afin que les décisions importantes pour nos territoires soient prises en concertation avec les acteurs qui y vivent.

J’ai le plaisir d’apprendre ce jour – par la Ministre de l’Education Nationale – que cette fermeture de classe n’aura pas lieu. Je me réjouis et suis fière que la mobilisation des élus, parents d’élèves et équipes scolaires ait, une fois de plus porté ses fruits.

Les retraites sur le bureau du ministre

La délégation audoise reçue dans le bureau du ministre. Photo DDM

La délégation audoise reçue dans le bureau du ministre. Photo DDM

L’Audois Jacques Serre, président départemental et régional du Syndicat des exploitants agricoles ; la sénatrice Gisèle Jourda, qui a œuvré pour ce rendez-vous ; Aude Fernandez, spécialiste du droit social à la FNSEA ; Robert Verger, président de la commission sociale et vice-président de la FNSEA, viennent d’être reçus au ministère de l’Agriculture par Stéphane Le Foll. L’objet de cette rencontre était le sujet des petites retraites agricoles des chefs d’exploitation et de leurs conjoints à carrière complète. «Pour information, une retraite moyenne de chef d’exploitation est de 854 € par mois brut, quand le seuil de pauvreté est de 987 € par mois», rappelle M. Serre… Lire la suite ici

Mes voeux pour la nouvelle année

Alors que les portes se referment sur une année 2015 empreinte de tragédie et de douleur suite aux abominables événements qui se sont abattus sur Paris au mois de Janvier et au mois de Novembre, je ne peux m’empêcher de penser aux victimes et plus particulièrement à leur famille.

Dans ce contexte si particulier d’état d’urgence, je souhaite une cohésion forte de nous toutes et de nous tous autour des valeurs fondatrices de notre République. La Liberté, l’Egalité, la Fraternité ne sont pas des vains mots. A nous de veiller à leur application au quotidien dans le respect et la tolérance, authentiques armes contre le racisme, le fanatisme et l’arbitraire.

C’est avec une indéfectible Espérance dans ces idéaux républicains, avec l’espoir d’une laïcité unificatrice que je vous souhaite, chères Audoises et chers Audois, les vœux les meilleurs pour 2016. Dans une sérénité retrouvée, puisse l’an nouveau concrétiser tous vos souhaits.

#NOUS SOMMES UNIS

Effroi, colère et détermination m’ont assaillie en ce vendredi 13. Vendredi de l’horreur où la démocratie a été la cible du fanatisme aveugle et fou. Envahie par l’émotion, mes pensées se dirigent vers les familles éprouvées qui pleurent leurs proches ou qui soutiennent leurs blessés. Face à ces attaques, nous résisterons et réagirons car être encore plus forts est une exigence. L’unité nationale doit nous guider pour répondre au terrorisme, le faire reculer, l’éradiquer.

Non, le terrorisme n’a pas sa place en France, il n’a pas sa place dans notre Europe ! Il n’a sa place dans aucune partie du globe. Ne cédons pas à ceux qui veulent détruire notre démocratie. Ne cédons pas à ceux qui veulent nous dresser les uns contre les autres en agitant racisme et communautarisme.