Le Sénat se mobilise pour soutenir le financement de la dépollution de nos sols !

Ces dernières 24 heures ont été riches en émotion…

A mes côtés, la plupart des membres de la commission d’enquête sur les problèmes sanitaires et écologiques liés aux pollutions des sols qui ont accueilli des activités industrielles ou minières, et sur les politiques publiques et industrielles de réhabilitation de ces sols, a déposé deux amendements au budget 2021 : 

– un pour la création d’un fonds national de dépollution et de réhabilitation des sites et sols pollués (préconisation n°49)  examiné hier soir en séance.

Continuer la lecture de « Le Sénat se mobilise pour soutenir le financement de la dépollution de nos sols ! »

PLFSS 2021 : Je soutiens les sapeurs-pompiers et demande la suppression de la sur-cotisation sur leur prime de feu !

L’examen du projet de loi de finances de la Sécurité sociale a commencé hier au Sénat.

Le groupe des sénateurs socialistes, à mon initiative, a décidé de déposer un amendement pour demander la suppression de la sur-cotisation payée par les pompiers sur leur prime de feu.

Cette sur-cotisation qu’elle est-elle? Il s’agit d’un dispositif créée par la loi du 28 novembre 1990 relative à la fonction publique territoriale et portant modification de certains articles du code des communes : cette sur-cotisation salariale de 1,8 % et la contribution supplémentaire employeur de 3,6 % permettent la prise en compte de l’indemnité de feu pour le calcul de la pension de retraite des sapeurs-pompiers professionnels.

Continuer la lecture de « PLFSS 2021 : Je soutiens les sapeurs-pompiers et demande la suppression de la sur-cotisation sur leur prime de feu ! »

Le Sénat adopte notre proposition de loi réformant le régime des catastrophes naturelles pour améliorer l’indemnisation des sinistrés et accompagner davantage les maires

Nous avons examiné cet après-midi au Sénat notre proposition de loi visant à réformer le régime des catastrophes naturelles, issue de certaines recommandations de la mission d’information sénatoriale relative à la gestion des risques et à l’évolution de nos régimes d’indemnisation créée en janvier 2019 à notre demande.

Je suis intervenue lors de la discussion générale pour parler de la situation qu’a rencontrée notre Département. Avec une pensée émue pour les victimes des terribles inondations d’octobre 2018, j’ai évoqué le contenu de ce texte, en particulier dans les changements qu’il met en oeuvre pour les élus confrontés à ce type de catastrophe.

L’article 4 renforce le pouvoir des maires. C’est primordial. Ils sont incriminés injustement pour la lenteur de la décision, voire pour la décision elle-même, lorsqu’elle est négative et qu’ils ont alors pour fardeau de l’annoncer aux intéressés.

Seuls, ils n’ont souvent pas accès à l’information ni à l’ingénierie qui leur permettraient de gérer les dossiers de catastrophe naturelle au mieux. C’est pourquoi nous voulons allonger le délai pour effectuer les déclarations. Ce qui a pêché dans l’Aude, c’est l’isolement des édiles face aux sinistrés, surtout lorsqu’il fallait annoncer des décisions pénibles. L’article 5 remédie à ce problème en créant une cellule de soutien.

La situation assurantielle est grave. Certaines compagnies appliquent après le sinistre un malus exorbitant, voire refusent de renouveler le contrat. Il n’y a pas d’autre solution que celle de l’article 4.

Le crédit d’impôt est une incitation bienvenue… qui ne fonctionne que pour ceux qui sont soumis à l’impôt ! Mais la mécanique parlementaire ne nous permet pas de créer des subventions. J’ai donc demandé à la Ministre de prendre ses responsabilités.

Le Sénat a adopté à l’unanimité cette proposition de loi et j’en suis ravie.

SMUR de Quillan : quand allons-nous mettre les moyens et la volonté politique pour préserver nos services d’urgence ?

Lors de l’examen du projet de loi « santé  » j’ai tenu à revenir sur la question des moyens en personnels pour faire fonctionner les lignes des services médicaux d’urgence. Nous avons beaucoup évoqué la pénurie de personnels. Parler est une chose ; agir en est une autre.

Continuer la lecture de « SMUR de Quillan : quand allons-nous mettre les moyens et la volonté politique pour préserver nos services d’urgence ? »

Agir efficacement contre la désertification médicale dans nos territoires

J’ai défendu hier au Sénat un amendement au projet de loi relatif à « l’organisation et à la transformation du système de santé » actuellement examiné, qui propose d’instaurer une obligation d’exercer pour tout nouveau médecin libéral dans les déserts médicaux, c’est-à-dire les territoires caractérisés par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l’accès aux soins, pour une durée au moins égale à trois ans.

« Un territoire qui ne peut plus soigner ses habitants est un territoire qui se meurt. A l’heure où je vous parle je viens d’apprendre que dans le village de Tuchan dans l’Aude l’unique médecin est sur le départ. Nous sommes face à une urgence sanitaire, sociale, (…) à une urgence d’égalité entre nos territoires. »

Continuer la lecture de « Agir efficacement contre la désertification médicale dans nos territoires »

J’interroge Bruno Le Maire sur l’augmentation prévue en juin des tarifs d’électricité

Lors de la séance des questions d’actualité cet après-midi au Sénat , j’ai interrogé le Ministre de l’Économie Bruno Le Maire sur l’augmentation prévue en juin des tarifs de l’électricité, qui va fortement impacter le pouvoir d’achat des français. On parle ici d’une augmentation de 85€ par an pour un ménage se chauffant à l’électricité… 

Monsieur Le Maire s’était engagé, fin novembre 2018, à ce que le prix réglementé de l’électricité n’augmente pas pendant l’hiver. Mais en juin, il va valider les nouveaux tarifs de l’électricité avec une augmentation considérable de 5,9%. 

Continuer la lecture de « J’interroge Bruno Le Maire sur l’augmentation prévue en juin des tarifs d’électricité »