Budget 2019 : Je défends l’augmentation des crédits pour nos Missions locales

Je suis intervenue tard dans la nuit du 4 au 5 décembre en séance au Sénat pour défendre un amendement que nous avons déposé avec les sénateurs socialistes, qui visait à augmenter de 8,2 millions d’euros les crédits alloués aux missions locales. Le Gouvernement veut nous faire croire que les crédits qui leur sont alloués sont constants. La réalité, c’est qu’elles vont perdre 8,2 millions d’euros au titre des conventions pluriannuelles d’objectifs conclues avec l’État, alors qu’elles ont la charge de la montée en puissance de la Garantie jeunes ! C’est un véritable tour de passe-passe.

Continuer la lecture de « Budget 2019 : Je défends l’augmentation des crédits pour nos Missions locales »

Cohésion, performance, rayonnement : quels tremplins pour le sport en outre-mer?

L’échéance olympique et paralympique de Paris 2024 et la stratégie nationale à mettre en œuvre dès à présent pour remplir les objectifs de performance assignés ont conduit la Délégation sénatoriale aux outre-mer, dès sa reconstitution consécutive au renouvellement sénatorial, à se préoccuper de la place faite aux outre-mer dans cette feuille de route et des opportunités à saisir pour dynamiser le levier que constitue le sport en réponse aux multiples enjeux de cohésion sociale, de développement et de rayonnement.

La Délégation a donc souhaiter mener une étude, pour la conduite de laquelle j’ai été désignée rapporteure, aux côtés de Catherine Consonne, sénatrice de Martinique, Viviane Mallet, sénatrice de La Réunion et Lana Tetuanui, sénatrice de la Polynésie française.

Continuer la lecture de « Cohésion, performance, rayonnement : quels tremplins pour le sport en outre-mer? »

Conflits d’intérêts : comment garantir l’impartialité de l’agence européenne de sécurité alimentaire ?

La Commission européenne a récemment présenté une proposition de règlement destiné, entre autres, à renforcer la transparence des conditions dans lesquelles sont faites les évaluations au sein de l’agence européenne de sécurité alimentaire (ci-après EFSA).

En commission des affaires européennes, le 8 novembre dernier, nous avons donc examiné une proposition de résolution européenne sur cette agence. Cette dernière, instituée en 2002, est chargée de l’évaluation des risques liés à la chaine alimentaire. Elle est sous le feu des projecteurs depuis 2015, après avoir rendu un avis indiquant que le glyphosate n’avait pas de caractère cancérigène, alors que le Centre international de recherche contre le cancer déclarait cette substance « probablement cancérigène ». Cette opposition entre les deux agences a jeté un sérieux doute sur la qualité des évaluations scientifiques de l’EFSA qui est donc critiquée sur plusieurs points. Continuer la lecture de « Conflits d’intérêts : comment garantir l’impartialité de l’agence européenne de sécurité alimentaire ? »

La CAED auditionne Rémy Rioux, directeur de l’Agence française pour le Développement

Le 31 octobre dernier, je suis intervenue en Commission des Affaires étrangères lors de l’audition de Rémy Rioux, directeur de l’Agence française pour le Développement (AFD). 

L’occasion, pour moi, de l’interroger sur un dossier sensible. Continuer la lecture de « La CAED auditionne Rémy Rioux, directeur de l’Agence française pour le Développement »

Dublin, Belfast, Londres : Retour sur mon déplacement dans le cadre du groupe de suivi du Brexit par le Sénat

Dans le cadre du groupe de suivi sur le Brexit et la refondation de l’Union européenne auquel j’appartiens au Sénat, nous avons effectué un déplacement du 1er au 4 juillet en Irlande et au Royaume-Uni.

Le sujet du Brexit est au premier plan de l’actualité, à la fois au Royaume-Uni mais aussi au sein de l’actualité européenne. En effet, suite au vote du Brexit il y a plus de 2 ans, les négociations concernant le retrait du Royaume Uni sont extrêmement difficiles. Continuer la lecture de « Dublin, Belfast, Londres : Retour sur mon déplacement dans le cadre du groupe de suivi du Brexit par le Sénat »

J’interroge l’ambassadeur d’Autriche sur la question des migrations en Europe

Tous les six mois, un pays de l’Union européenne prend la Présidence du Conseil de l’UE. Depuis le 1er juillet, c’est l’Autriche qui a ce rôle avec comme devise « Une Europe qui protège ». Dans ce cadre, la Commission des Affaires européennes du Sénat a auditionné, jeudi 5 juillet dernier, Walter Grahammer, ambassadeur d’Autriche en France. Continuer la lecture de « J’interroge l’ambassadeur d’Autriche sur la question des migrations en Europe »

Vaincre le malaise des forces de sécurité intérieure : une exigence républicaine

Le 27 juin dernier, la Commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure a rendu son rapport. Constituée le 17 janvier dernier, cette commission a mené, en moins de six mois, un très grand nombre de travaux.

Nous avons en effet réalisé plus de 40 auditions, dont plusieurs tables rondes, ce qui nous a permis d’entendre de nombreuses personnalités et représentants d’organismes divers. Nous avons également effectué six déplacements sur le terrain : à Calais, Marseille, Bordeaux, Coulommiers – qui nous a marqués -, Versailles-Satory et enfin au Courbat près de Tours.

Nous avons entendu la quasi-totalité des syndicats de policiers ainsi que les membres de la chaîne de concertation des gendarmes. Toutefois, afin d’élargir nos sources et puisque l’un des faits déclencheurs de cette commission est un mouvement de colère qui est sorti des cadres traditionnels, nous avons également entendu les membres de plusieurs coordinations de policiers formées à la suite des événements survenus fin 2016, ainsi que des représentants d’associations liées à la gendarmerie. Nous avons également ouvert nos auditions à la société civile en recevant des avocats, des chercheurs et un journaliste.

Nous avons aussi auditionné de nombreux directeurs de la police et de la gendarmerie nationale ainsi que les ministres de l’Intérieur et de la Justice.

Ces auditions nous ont permis de constater que certains problèmes évoqués par la base sont bien pris en compte par les niveaux élevés de la hiérarchie, et que des réformes utiles ont été lancées, ce dont le rapport fait état. Mais elles ont également été l’occasion de mesurer un écart parfois infranchissable entre l’analyse de la situation effectuée par ces dirigeants et le ressenti et la réalité vécus par les agents. Dès lors, ce qui ressort d’abord du rapport est un double constat : celui d’une situation de profond malaise au sein des forces de sécurité intérieure, et celui d’une prise en compte insuffisante de ce malaise par les autorités compétentes.

Cette tonalité du rapport reflète bien l’impression générale qui se dégage de l’ensemble de nos travaux et constituera je l’espère un véritable signal d’alarme sur la situation actuelle des forces de sécurité intérieure.

Continuer la lecture de « Vaincre le malaise des forces de sécurité intérieure : une exigence républicaine »