Situation en Syrie : la Commission des Affaires étrangères auditionne Jérôme Bonnafont

Le 7 février dernier, la Commission des Affaires étrangères a entendu Jérôme Bonnafont, directeur d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère de l’Europe et des affaires étrangères, pour faire le point sur la situation en Syrie. Continuer la lecture de « Situation en Syrie : la Commission des Affaires étrangères auditionne Jérôme Bonnafont »

Arabie Saoudite : quels sont les impacts des évolutions importantes que connait actuellement ce pays ?

Le 31 janvier 2018, la Commission des Affaires étrangères du Sénat a reçu Fatiha Dazi-Héni, responsable du programme « Politiques de sécurité et de défense des monarchies de la Péninsule arabique » à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), Stéphane Lacroix, professeur associé à Sciences Po et Louis Blin, chargé de mission au Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère de l’Europe et des affaires étrangères. Nous avons souhaité pouvoir entendre ces trois éminents spécialistes du Moyen-Orient sur les évolutions importantes que connaît l’Arabie saoudite, et sur leur impact au niveau régional. Continuer la lecture de « Arabie Saoudite : quels sont les impacts des évolutions importantes que connait actuellement ce pays ? »

Corée du Nord – La Commission des Affaires étrangères auditionne des spécialistes

Le 24 janvier 2018, la Commission des Affaires étrangères et de la Défense du Sénat a auditionné Juliette Morillot, spécialiste de la Corée du Nord, et Bruno Tertrais, directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique sur la Corée du Nord. J’ai ainsi pu les interroger sur l’existence d’un risque potentiel ou avéré de transfert de technologie, de la part des autorités, à des groupes terroristes. Continuer la lecture de « Corée du Nord – La Commission des Affaires étrangères auditionne des spécialistes »

J’interroge Julian King, commissaire européen pour l’union de la sécurité, sur les moyens alloués aux contrôles des frontières extérieures

Ce matin en Commission des Affaires européennes du Sénat, nous avons auditionné Julian King, commissaire européen pour l’union de la sécurité.

Le Sénat vient de créer une commission d’enquête sur l’état des forces de sécurité intérieure dont je suis membre. Le but est de connaître l’état matériel, psychologique et logistique de la police et de la gendarmerie, et notamment nous nous pencherons sur les moyens de la police aux frontières dans leur lutte contre l’immigration et le terrorisme. À ce titre, l’Union européenne souhaite renforcer la sécurité aux frontières extérieures. J’ai donc demandé à Monsieur King ce qu’il pensait des moyens alloués en Europe concernant ces contrôles aux frontières extérieures. L’UE prévoit elle de continuer d’augmenter lesdits moyens ? Avez vous des chiffres concrets ?

Retrouvez mon intervention dans la vidéo ci-après.

Retour sur l’initiative française pour la paix au Proche-Orient

En l’absence de perspective de négociations, la situation en Israël et dans les Territoires palestiniens s’est dégradée. Afin de recréer une dynamique politique favorable à de nouvelles négociations entre Israéliens et Palestiniens eux-mêmes, une conférence internationale pour la paix au Proche-Orient a été organisée en France dimanche 15 janvier 2017 à l’initiative du Gouvernement français.

Continuer la lecture de « Retour sur l’initiative française pour la paix au Proche-Orient »

Les conséquences du Brexit sur la Défense européenne : militer pour une Europe puissante.

Que signifie concrètement la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne dans le domaine de la défense ?

Membre permanent, comme nous, du Conseil de sécurité de l’ONU, appartenant à l’OTAN, détenteur de la puissance nucléaire en Europe, le Royaume-Uni consacre déjà 2 % de son budget aux dépenses de défense. Ses dépenses d’investissement sont équivalentes aux nôtres, soient près de 11 milliards d’euros. Nos deux pays conservent des bases industrielles et technologiques de défense majeures. Cela se traduit par une relation fiable : les réponses britanniques ne se sont d’ailleurs pas faites attendre lorsque nous avons fait appel à la solidarité européenne dans le cadre de l’article 42-7 du TUE. Cela favorise aussi les coopérations stratégiques, opérationnelles et industrielles.

Nous le savons, le traité de Lancaster House a vocation à prospérer, nos gouvernements l’ont rappelé à de nombreuses reprises depuis le 23 juin. Toutefois nous perdons au sein de l’Union un pays qui partage notre expérience stratégique et opérationnelle, qui dispose d’une armée réellement engagée sur de nombreux théâtres d’opérations extérieures, bref un acteur majeur de la défense en Europe. Continuer la lecture de « Les conséquences du Brexit sur la Défense européenne : militer pour une Europe puissante. »