Le Sénat refuse le vote obligatoire

Interv120216

Les trois amendements que je défendais sur le vote obligatoire, le stage de citoyenneté et le vote blanc n’ont, à mon regret, pas été adoptés par le Sénat. Cependant, une discussion très enrichissante a pu avoir lieu sur ce sujet primordial pour notre démocratie, et nul doute qu’elle ouvre la voie à une réflexion globale sur notre système électoral.

En tant qu’élue parlementaire, je reste lucide sur les difficultés démocratiques qui traversent notre société. Cela m’oblige et m’engage à poursuivre cette réflexion qui me conduira à nouveau à faire des propositions concrètes qui iront dans le sens du renforcement du lien citoyen.

Face à la crise démocratique, rendons le vote obligatoire !

Voting Seine-et-Marne, France

BSIP/UIG via Getty Images

Tribune sur HuffingtonPost.fr

Gisèle JOURDA (Sénatrice de l’Aude)

Dominique BAILLY (Sénateur du Nord)

 

Défiance envers les institutions, perte de confiance dans les hommes et femmes politiques, abstention spectaculairement croissante depuis 35 ans, difficultés voire incapacité à se reconnaître dans la représentation nationale et locale… ces éléments fragilisent les pouvoirs publics et concourent à la dégradation de notre démocratie. Justement, notre démocratie. À notre fierté de la savoir représentative se greffe souvent la gêne de lui apposer ce qualificatif. L’abstention ayant fait de lui un adjectif fantôme et désormais fantasmé, quelle est désormais sa raison d’être?

Forts de ce constat, allons-nous continuer à détourner le regard de cette question essentielle qu’est l’obligation de voter? Oui, le vote obligatoire est un serpent de mer parce qu’il implique une réforme globale de nos outils démocratiques et de notre conception de l’élection. Mais, à l’heure où le Parlement examine le projet de loi Égalité & Citoyenneté, qui a pour objectif la réaffirmation et le rassemblement autour des valeurs de la République, nous voulons agir pour faire de ce texte une réforme emblématique de ce quinquennat… Lire la suite sur Huffingtonpost.fr

Rencontre à Trèbes avec la JOC, la CGT et la CFDT pour parler formation des jeunes aux droits du travail

IMG_3260

Dernièrement, j’ai souhaité organiser une rencontre de travail à ma permanence aux côtés des représentants de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, de la CGT et de la CFDT locales.

A l’initiative de la JOC, ces trois organisations ont en effet depuis plusieurs mois travaillé sur un projet proposant d’expérimenter dans des académies test la mise en place de modules de « formation aux droits du travail » pour collégiens et lycéens dans le cadre de leur apprentissage.

Lire la suite