Conflits d’intérêts : comment garantir l’impartialité de l’agence européenne de sécurité alimentaire ?

La Commission européenne a récemment présenté une proposition de règlement destiné, entre autres, à renforcer la transparence des conditions dans lesquelles sont faites les évaluations au sein de l’agence européenne de sécurité alimentaire (ci-après EFSA).

En commission des affaires européennes, le 8 novembre dernier, nous avons donc examiné une proposition de résolution européenne sur cette agence. Cette dernière, instituée en 2002, est chargée de l’évaluation des risques liés à la chaine alimentaire. Elle est sous le feu des projecteurs depuis 2015, après avoir rendu un avis indiquant que le glyphosate n’avait pas de caractère cancérigène, alors que le Centre international de recherche contre le cancer déclarait cette substance « probablement cancérigène ». Cette opposition entre les deux agences a jeté un sérieux doute sur la qualité des évaluations scientifiques de l’EFSA qui est donc critiquée sur plusieurs points. Continuer la lecture de « Conflits d’intérêts : comment garantir l’impartialité de l’agence européenne de sécurité alimentaire ? »

POSEI : un programme essentiel pour les Outre-mer dont le niveau de financement doit être maintenu

Au sein de la délégation sénatoriale aux outre-mer, nous avons auditionné , le 21 juin dernier, différents organismes sur le financement du programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité (POSEI).

Le programme POSEI a été créé pour les départements et régions d’outre-mer français (Guadeloupe, Martinique, Guyane française, La Réunion et, depuis 2014, Mayotte) en 1989. Il a été introduit en 1991 pour les îles Canaries, les Açores et Madère. Son objectif est d’améliorer la compétitivité économique et technique des filières agricoles en tenant compte de leurs handicaps géographiques et économiques, notamment de l’éloignement, de l’insularité, de la faible superficie, du relief et du climat difficile, de la dépendance économique vis-à-vis de certains produits d’importation et de la concurrence internationale.

C’est donc un programme essentiel pour les Outre-mer. Continuer la lecture de « POSEI : un programme essentiel pour les Outre-mer dont le niveau de financement doit être maintenu »